Les Mal Chaussés. Les premiers pas du foot

24 juillet 2017 - 13:13

Debout, de gauche à droite : Alain Gourlaouen, président fondateur ; Yves Bozec, Pierre Queffurus, Benoit Normant, René Plouhinec, Jacques Plouhinec, Jean Campéon, secrétaire. Au deuxième rang : René Campéon, Georges Ansquer, Alain Hénaff. Au premier rang : Alexis Yannic, Hervé Toussy, Henri Le Corre.

Les membres de l'Entente sportive de Landudec-Guiler rechausseront les crampons dès dimanche, à 10 h 30, au stade de Kermaria. L'occasion de remonter le temps et de rappeler que l'histoire du football à Landudec remonte aux années 30. Au début du XXe siècle, la Grande Guerre terminée, les jeunes des quartiers se cherchent un sport et le football a son succès. Dans la commune voisine de Plozévet, il y a, bien sûr, La Plozévetienne mais aussi des équipes de quartiers comme Les Coqs de Bruyères et Les Choux-Fleurs. À Poul ar Marquis, Alain Gourlaouen, connu aussi sous le nom de « Lannig Téo », rassemble, autour de lui, les jeunes hommes capables de frapper le ballon.

Les Mal Chaussés, un euphémisme


On y trouve le gardien Pierre Queffurus, le boulanger de Guiler, Benoît Normant, le fils de l'instituteur, les frères Plouhinec, Jacques et René, les frères Campéon, Jean et René. L'équipe se fait appeler « Les Mal Chaussés », avec un peu d'autodérision car, mal chaussés, ils le sont vraiment... À cette époque, un champ suffisait, souvent pas très plat d'ailleurs, un ballon qui n'avait rien à voir avec celui d'aujourd'hui. Il s'agissait d'un cuir avec une réserve d'air fermée par un lacet, pas toujours facile à mettre en place... C'était il y a 80 ans.

 

 

Commentaires

Aucun membre ne fête son anniversaire ce mois-ci.